Accueil > Conseils centraux > Conseil d’Administration > 2011 > 28 novembre 2011 (Exceptionnel) > Lettre Ouverte aux membres du CA

Lettre Ouverte aux membres du CA

vendredi 25 novembre 2011

Lettre ouverte aux membres du Conseil d’Administration de l’université Claude Bernard Lyon 1

Le projet Idex LSE sera déposé par le PRES Université de Lyon le 8 décembre, et le conseil
d’administration de l’UCBL se prononcera sur la participation de notre université à ce dispositif
le lundi 28 novembre.

Jamais encore le CA n’aura eu à prendre une décision d’une telle importance pour notre devenir
collectif, comme pour celui de l’enseignement supérieur et de la recherche à l’échelon régional.

Qu’on ne s’y trompe pas, l’engagement dans l’Idex-SLE vaut transfert de souveraineté vers une
Fondation de Coopération Scientifique (chargée du pilotage de l’Idex) :
- du portage des projets déposés par l’Université de Lyon au sein du programme investissements
d’avenir (notamment LabEx, EquipEx et IDEFI), et de la gestion des moyens humains et
matériels affectés au projet,
- du pilotage scientifique, en partenariat avec les organismes, des UMR relevant très
majoritairement du périmètre d’excellence,
- de l’élaboration d’un nouveau schéma de la recherche et des études doctorales sur le site de
Lyon Saint-Etienne (des Labex pouvant, par exemple, préfigurer de nouvelles équipes d’accueil).

La perte de la maîtrise des orientations scientifiques signifie clairement que l’UCBL cesse
d’exister en tant qu’université au moment de l’engagement dans la charte proposée.

S’ajoute à cela le fléchage de "10% des emplois budgétaires vacants au sein des établissements
fondateurs (incluant les enseignants-chercheurs et les personnels administratifs et techniques en
lien avec la recherche) sur des profils de recherche en lien avec la politique scientifique de
l’IDEX, notamment pour le soutien aux LabEx et aux EquipEx". Ce qui restera de l’UCBL se
verra amputé tous les ans de 10% de ses emplois, dirigés vers l’Idex au seul profit d’une poignée
d’étudiants (300 au démarrage du dispositif), soigneusement sélectionnés.

Est-ce bien ce type d’ambition que nous avons pour l’enseignement supérieur ? Sommes nous
d’accord pour confier le pilotage l’ESR régional à des personnes non élues par leurs pairs ?

L’engagement dans l’Idex débouche sur la " Création d’une structure de préfiguration de
l’Université nouvelle de Lyon Saint-Etienne regroupant les universités et les écoles qui souhaitent
s’engager réellement et globalement dans un processus de recomposition", c’est à dire dans
l’esprit vers un Grand Etablissement à statut dérogatoire. Il s’agit bien d’une fusion, sans que le
mot ne soit prononcé.

Devant la gravité de la décision qui consisterait à s’engager dans le processus Idex proposé par le
PRES, le Conseil d’administration de l’UCBL qui est en fin de mandat, doit se poser la question
de sa légitimité à engager l’UCBL dans cette voie. Les personnels de l’UCBL quant à eux se sont
déjà prononcés contre l’Idex en juin dernier.

L’avenir de l’UCBL ne peut pas se jouer de cette manière par ce CA, et l’élection des futurs
conseils précédant celle du président ayant lieu dans deux mois, offre l’occasion à travers les
débats et les votes de conférer au CA prochain la légitimité qui lui manque actuellement pour se
prononcer sur notre avenir.

Nous demandons en conséquence solennellement et avec gravité au CA de l’UCBL de refuser de
statuer sur l’engagement de l’UCBL dans l’Idex-SLE, et de refuser de ratifier la charte
d’engagement qui lui est proposée.

Signataires : FSU (SNESUP, SNASUB), CGT (FERCsup, SNTRS), FO (SDPREES),
SOLIDAIRES, SLR Lyon

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.