Accueil > Tribune libre > Autonomie : doutes de Lionel Collet

Autonomie : doutes de Lionel Collet

mardi 18 novembre 2008

Le président l’a lui même annoncé : le ministère ne donne pas aux 20 universités autonomes ce qu’elles croyaient obtenir en passant à l’autonomie.

Accordons au ministère le mérite de l’honnêteté : il avait annoncé que les transferts de compétences ne s’accompagneraient d’aucun transfert de moyen, et il l’a fait !

Donc les présidents déchantent, et Lionel Collet menace de demander à son CA de ne pas voter l’autonomie en décembre. Simple coup de poker avec le ministère, évidemment, mais qui prouve une fois de plus le manque de visibilité de "ceux qui décident".

Messages

  • Droit de réponse de Lionel Collet

    Il me parait nécessaire de ne pas interpréter mes propos. J’ai informé les représentants syndicaux de notre établissement (17 novembre) et les membres du Conseil d’Administration (18 novembre) que lors de la première réunion au ministère avec les 20 universités devant passer à l’autonomie au premier janvier 2009, les modalités annoncées sur le transfert des moyens ne couvraient pas la totalité des charges transférées. Suite à cette réunion, les 20 présidents en ont informé directement et personnellement la Ministre.
    Les premières réunions ministérielles avec chacun des établissements montrent que notre remarque a été prise en compte. J’ai clairement précisé devant les syndicats et le CA que je ne soutiendrai pas un avenant au contrat quadriennal de Lyon 1 pour lequel les moyens ne seraient pas transférés avec les charges. Je ne peux accepter la formule « Simple coup de poker avec le ministère, évidemment, mais qui prouve une fois de plus le manque de visibilité de "ceux qui décident". » N’étant pas joueur de poker, je n’ai jamais entrainé et n’entrainerai pas notre université dans une tactique de bluff. La crédibilité de nos demandes est une priorité. C’est la raison pour laquelle nous avons été écoutés lorsque nous avons demandé un budget de remise en état des bâtiments de chimie (4M€ obtenus) ou lorsque nous avons protesté sur l’annonce d’un gel des crédits des universités en 2007 (gel annulé).
    Quant au « manque de visibilité », il fait malheureusement partie des éléments de la prise de toute décision…

    Lionel Collet

    Répondre à ce message

  • Je ne comprend pas bien par pourquoi Monsieur Collet invoque un droit de réponse alors qu’il lui suffit de poster ses remarques dans un forum ouvert à tous et dans lequel il est le bienvenu.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.