Navigation rapide

Accueil > Tribune libre > Vie de l’université > Qui veut la peau du Master Acoustique ?

Qui veut la peau du Master Acoustique ?

mercredi 27 septembre 2017

Quelques liens presse sur l’affaire expliquée dans cet article :

- Lyon Capitale

- Lyon Mag

- Salade Lyonnaise

Il est pour l’instant encore bien présent sur le site WEB de LYON 1 qui présente l’offre de formation : le master Acoustique de Lyon. Issu de la collaboration entre LYON 1 (Polytech Lyon), l’Ecole Centrale, l’INSA et l’ENTPE lors de la dernière accréditation en 2016 ; les étudiants sont inscrits à l’Ecole Centrale et les cours sont répartis dans les établissements. Ce modèle est loin d’être isolé, et devrait d’ailleurs être régulé par des conventions de moyens entre les établissements, convention qui n’ont pour l’instant pas vu le jour. Après tout, nous sommes tous l’Université de Lyon selon les beaux discours de notre président, dans le but justement de favoriser ces constructions multi-disciplinaires et multi-établissements.

Suppression autoritaire des réservations de salle

Mais il semblerait une fois de plus que les discours électoraux destinés à attirer le soutien des élus locaux soient loin des intentions réelles… En effet le président du CAC Hamda Ben Hadid a décidé le vendredi 25 septembre 2017 que plus aucun cours n’aurait lieu à LYON 1 ! Il a ordonné l’effacement de l’ensemble de l’emploi du temps de la première année de ce Master… dont douze étudiants avaient déjà commencé à suivre les cours après avoir payé leurs droits d’inscription !

Contactée par les responsables de la formation, la Vice-Présidente déléguée à la formation initiale Céline Brochier a justifié cette décision par “l’absence de convention”… Apprécions la mauvaise foi de cette justification alors que cette absence de convention est habituelle et n’a jamais semblé la déranger outre mesure : il relève en effet de ses missions de les mettre en place. Ce qui est certain, c’est que ni les étudiants ni les enseignants de ce Master ne sont responsables de cette situation. Mais ce sont eux qui trinquent.

Fin de non recevoir

Lundi, les étudiants ont découvert le forfait en arrivant sur le campus ; ils ont même rencontré le président du CAC qui leur a expliqué que LYON 1 avait beaucoup d’autres étudiants dont il devait s’occuper - entendez par là que ce ne sont pas douze étudiants qui vont le faire changer d’avis.

La question des "moyens limités de LYON 1” est également mise en avant, car selon M Ben Hadid il est impossible pour LYON 1 d’assumer des cours pour ces quelques étudiants inscrits à l’Ecole Centrale. Il est donc important de rappeler quelques faits :

- C’est LYON 1 qui a refusé d’inscrire ces étudiants, alors que la thématique de l’acoustique est au coeur du Labex Celya qui est le seul Labex d’acoustique en France. Scientifiquement, la position de LYON 1 est incompréhensible et contre-productive
- Dans la maquette prévue de la formation, LYON 1 s’engage à participer à l’offre de formation sous la forme de cours mutualisés avec d’autres formations, afin de limiter justement le coût. Mais, comme par hasard, ces mutualisations n’ont pas été possibles en raison d’une interdiction… du président du CAC !

Les étudiants ont saisi la direction de l’Ecole Centrale (établissement porteur principal) et des échanges auraient eu lieu entre chefs d’établissement ce week-end ; mais qui est réellement le chef d’établissement à LYON 1 ? Sachant que le président Fleury a d’ores et déjà, par écrit, apporté son soutien au président du CAC. On reste solidaire dans la direction de LYON 1.

La position ambigüe du président du CAC

Alors la question est bien sûr celle des motivations réelles du président du CAC… Pourquoi cet acharnement ?

- Est-ce en lien avec le fait qu’il a refusé de toutes ses forces que ce Master soit porté principalement par LYON 1, au grand étonnement des écoles d’ingénieur qui n’ont pas vocation à porter des Master ?

- Cela aurait-il un rapport avec le fait qu’il soit toujours directeur du département de mécanique de la Faculté des Sciences, département qui a longtemps hébergé un parcours d’acoustique dans son master (dont il était également responsable) ?

- Devrait-on voir un lien avec sa décision récente (quelques jours auparavant) de modifier autoritairement son emploi du temps dans une autre formation de Polytech Lyon, coup d’éclat qui a conduit à la démission du directeur des études au sein de cette école ?

Le collectif IDDE exigera auprès de la CFVU que l’équipe présidentielle applique l’offre de formation qui a été votée ; nous regrettons encore une fois le mélange des genres favorisé par le cumul des mandats et condamnons les attitudes de “règlements de compte” en vogue dans cette mandature qui n’apportent que malaises et mauvaise gestion des fonds publics.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.