Navigation rapide

Accueil > Conseils centraux > Université de LYON > 18 octobre 2011 > Notes prises en réunion

Notes prises en réunion

lundi 24 octobre 2011

Notes prises en réunion du CA du PRES du 18/10/11

9h à 12h, salle du Conseil, université Lyon 2.
Réalisé par Michel Fodimbi

Partie A : Points évoqués en séance

Informations du président :

  • Michel Lussault présente la Fondation pour l’UDL. Document en annexe.
  • Présentation de l’avancement des travaux Plan Campus. Doc en annexe.
  • 0 22 M.€ qui ont été obtenus l’année dernière ont été engagés pour des travaux.
    • Pour cette année les dotations devraient être beaucoup plus faibles : de 3 à 4 fois moins, l’Etat devenant « impécunieux ».

- 1. Affaires financières : DBM n°3 :

  • Présentation de la DBM, et adoption par vote.

- 2. Avancement du projet IDEX 2 :

  • Présentation de l’état d’avancement de l’Idex 2 (ou 2bis, ou 3). Étant donné que le projet a déjà passé la première sélection en début d’année, le PRES a le droit de déposer le projet directement en phase 2, pour le 8 décembre 2011. Le projet sera soumis au vote lors du prochain CA du PRES, le 29 novembre 2011.
  • Jacques Samarut présente les grandes lignes du projet. Il est chargé de son « pilotage », le PRES conservant son « portage ». Grands principes : suivre les recommandations fortes du jury :
    • apporter des éléments nouveaux, donc modifier la stratégie initiale
    • conserver les acquis c’est-à-dire la structure basée sur les Equipex et Labex, selon deux axes : sciences et ingénierie pour le développement renouvelable, et santé globale et société, et en transversale, activités fortes en( ?) modélisation des systèmes complexes.
  • La méthodologie a évolué pour la conduite du projet : 4 personnes : Michel Lussault, (pdt. PRES) Jacques Samarut (dir. ENS), Jean-François Mornex (VP recherche UCBL), et Gérard Debrinay (retraité, ex ALGOE).
    • Ce comité développe la stratégie, il rencontre le comité de suivi constitué du bureau du PRES ainsi que le comité élargi (bureau + partenaires des collectivités territoriales).
    • L’Idex est moteur de la transformation du site universitaire Lyon Saint-Étienne. Il sera une fondation de coopération scientifique (FCS) ayant une gouvernance autonome et indépendante du PRES. Celle-ci a vocation à être abritée dans la fondation pour l’université de Lyon.
      L’UdL* (Udl étoile) résulte en 2014 de la transformation du PRES actuel. Ce sera une nouvelle université un EPSCP, qui peut prendre différentes formes possibles, par exemple une grande université avec statuts dérogatoires.
    • Toutes les compétences devront être transférées à cet établissement, et de nouvelles compétences seront ajoutées. Les compétences transférées sont : formations, doctorats, fondations, recherche, documentation…
      Conditions pour être membre fondateur de l’Udl* :
      • engagement irréversible des établissements dans le transfert de compétences
      • ne peuvent participer que les établissements qui participent à un Labex ou un Equipex retenu dans le périmètre d’excellence
      • Poursuivre le développement des RI, coordonner les dispositifs des établissements.
      • Faire de telle sorte que l’Idex + l’UdL servent à la construction d’un pôle inter frontalier de l’arc Rhône Alpin, St Etienne Lyon Genève Lausanne, Grenoble ( ?)
      • Créer une alliance avec quelques partenaires, à la mode des compagnies aériennes, un réseau dans lequel les étudiants pourraient librement circuler, obtenir des formations complémentaires, valider des formations.
      • Création de la Grande Bibliothèque Universitaire de Lyon
      • Aller vers la création des Presses Universitaires de Lyon.
      • Arriver très rapidement au Doctorat unique de l’Université de Lyon, ce qui implique de transférer 100% de la masse salariale des contrats doctoraux vers l’UdL*
      • Transfert à l’Idex du pilotage scientifique et de la gestion financière de l’ensemble du périmètre défini.
      • 10% des emplois disponibles des établissements composant l’UdL* sont transférés tous les ans à l’Idex. Les postes restent affectés aux établissements, mais pas les missions.
      • Sur le plan des formations, l’Idex devient une plateforme de formation d’excellence, Un premier cycle d’excellence qui délivre un bachelor of sciences and humanities est créé. Il a une orientation très généraliste de très haut niveau, avec une très grande diversité disciplinaire, initiation à la recherche et travail personnel intense. Ce sont des étudiants brillants, de « très haute qualité » qui s’engagent vers la recherche, avec une très forte expérience à l’international. La première année est très généraliste, de philosophie très interdisciplinaire, la seconde année travail personnel plus mobilité internationale. La troisième année est une préparation plus spécialisée vers un master intégré soit dans l’Idex, soit dans une université. On rapproche les systèmes d’entrée écoles/université.
  • Quelles évolutions des structures ? L’Idex est une structure préparatoire à la création de la nouvelle UdL, l’UdL*. Ainsi l’engagement dans l’Idex vaut engagement dans l’UdL*. Intégration des organismes qui le souhaitent : CNRS, INSERM, peut-être INRIA.
    La Fondation Idex est créée en 2012, l’UdL* en 2014, sous forme d’EPSCT. Pour les établissements qui ne souhaitent pas, ou qui ne peuvent pas entrer dans l’UdL*, est créé le PULSE (Pôle Universitaire de Lyon Saint-Étienne).
  • Selon Michel Lussault, cette évolution doit s’appuyer sur des choix irréversibles. Pour le jury l’Idex n’est pas le programme de l’évolution, il ne fait que récompenser l’évolution.
  • Des questions sont posées sur l’irréversibilité, sur ses formes, en indiquant que dans les contrats il y a toujours des clauses de réversibilité.
    Réponse de J. Samarut : Cet engagement est indispensable, un établissement qui s’engage dans l’Idex et qui ne respecterait pas ses engagements sera exclu.
  • Alain Bonmartin (Pdt. Lyon 1) , en parlant des universités déclare : nous souscrivons et nous soutenons le projet, mais le calendrier proposé n’est pas celui qui a été décidé en commun.
  • Eric Maurincomme, directeur de l’INSA se déclare déçu par la présentation qui a été faite, il n’y retrouve pas la multidisciplinarité. Il est d’accord avec la partie formation, mais pas avec le doctorat, en déclarant « qu’on essaie de fondre le doctorat dans un ensemble qui ne reflète pas nos forces ». Il note qu’on ne parle pas du contenu.
  • Hugues Fulchiron (Pdt Lyon 3) souligne la qualité du travail réalisé, et déclare adhérer au schéma général. La réaction des quatre présidents portait sur l’ancien calendrier, celui qui est proposé est conforme à ce qui a été décidé.
  • Gérard Pignault (CPE Lyon), regrette que le nom Université de Lyon ne soit plus accessible qu’aux seuls établissements participant à l’Idex. Il indique le caractère humiliant de se voir pour quelques établissements, retirés du label, et demande à ce qu’un autre nom soit trouvé que UdL*. Il pose la question de la légalité de la notion d’irréversibilité, et de la forme d’engagement des établissements selon des logiques aussi différentes que coopération ou dilution.
    Alain Bonmartin rappelle que les présidents d’université ont conclu que les calendriers devaient suivre celui des quinquennaux. Par ailleurs il indique que tant qu’il restera une différence de statut entre grandes écoles et universités, le rapprochement ne pourra pas se faire.
  • Dany Escudié (FSU) constate que cette fois encore les personnels n’ont pas été associés à ce nouveau projet, qu’il n’y a eu aucune discussion dans les établissements à ce sujet. Que le projet consiste en une concentration sur l’Idex, le reste étant en périphérie contrairement au projet précédent, et que les règles que s’imposent les participants à l’Idex ne sont pas raisonnables.
  • Réponse de J. Samarut : on adhère ou non à la logique de l’Idex. Quand on accepte de jouer le jeu, il faut respecter le cahier des charges.
    Concernant le calendrier, que c’est celui qui a été décidé en commun, que les statuts des grandes écoles et des universités ne peuvent pas être modifiés par l’Idex, mais qu’il y a possibilité de rapprochements fonctionnels et idéologiques.
    • Pour le doctorat unique, qu’il n’y aura pas d’UdL s’il n’y a pas de doctorat unique, ce qui ne remet pas en cause la spécificité d’un doctorat d’ingénieur.
    • Dans l’UdL il restera des établissements ayant des missions particulières avec des fonctionnements autonomes.
  • Maryvonne Miquel (FSU) indique que l’Idex est peu porteur de valeurs, et pose la question de la participation à ce dispositif, indiquant que son fonctionnement était plus basé sur l’élimination que sur la coopération. Que sans adhésion des personnels cela ne pourrait pas fonctionner, et qu’elle est loin d’être acquise, car aucun débat n’a eu lieu au sein des établissements.
  • Alain Bonmartin prétend qu’à Lyon 1 les choses sont transparentes, car il diffuse tous les documents.
  • Isabelle Forestier demande comment le personnel du Pres sera intégré dans le projet Idex, quel est leur avenir dans l’UdL*, quel sera leur statut ?
  • Michel Fodimbi (FSU) demande combien d’étudiants devraient être concernés par l’Idex, et demande à savoir quelles sont les procédures de sélection envisagées.
    • Michel Lussault indique que la première année le dispositif concernera 100 étudiants, et qu’il est envisagé au bout du processus que cela concerne 10000 étudiants, mais que ce point fait encore l’objet de discussions.
  • Patrick Bourgin (Ecole Centrale de Lyon) demande à ce que ceux qui ne seront pas dans l’Idex conservent leur appartenance à l’UdL.
    Michel Lussault dit qu’il faut trouver les bonnes solutions pour réussir l’Idex.

-3. Élection du Président du PRES.

Seul candidat Michel Lussault. Le mandat précédent de trois ans arrive à son terme.

Résultats de l’élection : 33 membres ayant le droit de voter, 27 présents ou représentés :
Pour : 19
Blancs : 4
Nuls : 4

Michel Lussault est réélu président du PRES université de Lyon.

Partie B : Points non évoqués en séance

La partie B est adoptée. La séance est levée à 11h50.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.