Accueil > Tribune libre > IDEX : une nouvelle université hors cadre législatif et réglementaire

IDEX : une nouvelle université hors cadre législatif et réglementaire

samedi 14 mai 2011

IDEX : une nouvelle université hors cadre législatif et réglementaire.

L’IDEX a ses laboratoires, c’est une évidence puisque le financement des LABEX transite via l’IDEX. De plus, le projet Lyonnais se propose de doubler la mise en abondant le budget attribué à chacun des LABEX par ses propres crédits.

Mais l’IDEX ambitionne aussi d’avoir ses propres formations, bien sûr pas en licence, mais plutôt au niveau le plus noble, à savoir le master :

  • « Il s’agira de développer les masters internationaux en lien avec le périmètre Idex ainsi que les masters et PhD Erasmus Mundus (see 3.3.3 and 3.3.4). ».
  • «  créer 7 nouveaux masters autour des thématiques portés par les Labex et avec lien fort avec les RTRA, CTRS et Pôles de compétitivité. »

Bien entendu l’IDEX souhaite avoir aussi son personnel, toujours d’excellence, souvent international et bien entendu super doté :

  • «  Création de 16 packages sur 4 ans pour accueillir des chercheurs juniors et seniors dans les thèmes du périmètre d’excellence »
    Mais comme cela ne peut suffire, l’IDEX souhaite également ponctionner les postes des établissements fondateurs :
  • « La mobilisation d’un nombre significatif d’emplois au bénéfice de l’Idex, par transfert des établissements (s’engageant pour la durée du projet) au comité exécutif de l’Idex (see 3.4.1) de la compétence et de la maitrise de recrutement pour 10 % des emplois vacants, »

Enfin, l’IDEX aura ses moyens financiers (gestion des 40 millions annuels de la dotation IDEX).

  • « Les fonds versés par l’Etat pour l’Idex seront constitués sous la forme d’une unité budgétaire propre au sein de la Fondation pour l’UdL. Ce statut d’unité budgétaire propre confère une autonomie de gouvernance au sein de la fondation  »

L’IDEX est donc un projet qui a tout d’une université : financement, laboratoires, formations, personnels. Tout d’une université ? Pas tout a fait car il manque la gestion :

  • « L’Idex sera dotée d’une gouvernance de projet ad hoc, un comité exécutif, composé de 9 membres. »

Oui, 9 membres représentants des établissements partenaires, aucune représentation des différentes catégories de personnels ou des étudiants. Et pour cause puisque l’IDEX décide des profils de poste, décide des masters à développer mais délègue le recrutement et la réalisation aux établissements membres qui se seront engagés à obtempérer de manière volontaire. Une université par procuration...

On crée donc un établissement d’enseignement supérieur qui, si il n’est pas de droit car finalement non assujetti au code de l’éducation ou au code de la recherche, est un établissement de fait puisqu’il en a les attributs ! Le mécanisme IDEX est un cheval de Troie qui crée un nouveau type d’établissement, sans passer devant le législateur et encore mieux, ce sont les acteurs eux-mêmes qui le créent et signent ainsi la fin du fonctionnement actuel.

S’opposer à l’IDEX ce n’est pas refuser un projet de recherche ou refuser une opportunité financière, c’est refuser la mise en place de ce nouveau système d’enseignement supérieur et de recherche basé sur la compétition et l’élitisme à tout crin et sur un mode de gestion autocratique.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.