Navigation rapide

Accueil > Conseils centraux > Faculté des sciences et technologies > 14 octobre 2010 > Notes de Réunion

Notes de Réunion

vendredi 15 octobre 2010

Compte rendu Conseil FST du 14/10/2010

1. Informations diverses

Martine Durand ayant quitté l’université Lyon 1 en septembre la rédaction du CR du conseil de septembre n’est pas achevée et il ne peut donc être validé.

Le contrat quadriennal va passer sur une période de 5 ans. Cela pose des questions concernant les laboratoires, les structures fédératives ou plateformes qui ne sont pas nécessairement sur le même timing actuellement ou encore sur l’actualisation des indicateurs.
Les rôles respectifs de la composante et du CS sur la ligne budgétaire recherche ne sont pas clairs : les labos ne sont pas au CA, ils ne sont en fait représentés explicitement nulle part. Leur représentant officiel est le VP-CS. Si les labos sont rattachés à la composante alors ils doivent interagir avec elle. Un travail sera fait sur cette représentation des labos auprès de l’université.
Pour 2011, une demande a été faite d’ouvrir les financements labos à 80% de 2010. Pas de réponse claire de la présidence, les dotations (subvention de charge pour service public) pourraient passer sur attribution critérisée dés 2011, c’est à dire basculer dans la dotation globale SYMPA (ce qui pourrait conduire à 13 M€ en moins pour l’année à venir). En conséquence, l’ouverture budgétaire serait à 50%, mais pourrait dépendre des laboratoires.

Appel à projet IDEX : les projets sont à remonter au ministère pour le 17 décembre. Un des critères concerne une gouvernance rénovée. Une discussion sera donc lancée sur le sujet de la recomposition du paysage lyonnais lors d’un congrès le 9/11 à Lyon 1. Dans le groupe de travail science interne à Lyon 1, la conclusion avait été de ne pas cloisonner Sciences et Technologies. Au moins deux possibilités ouvertes : un PRES nouvelle forme ou la fusion des établissements vers un grand établissement.

Poste 46-3 : 3 propositions sont remontées vers la FST. Un conseil restreint sera convoqué avant le 29/10 pour présenter ces candidatures afin d’émettre un avis argumenté sur chaque.

Suite au précédent conseil, une lettre d’information a été communiqué à l’ensemble de la FST afin d’améliorer la circulation de l’information. Ce moyen de communication sera pérennisé.

Concernant l’auto-évaluation, le CA a renouvelé sa demande de recevoir une évaluation du fonctionnement pour le CA du 14/12/2010. Une procédure a été mise en place par la FST afin de répondre à cette demande. Le conseil finalisera son document d’auto-évaluation lors du conseil du 9/12/2010. L’auto-évaluation concerne l’ensemble du dispositif de prise de décision et de fonctionnement de la FST, donc y compris les articulations internes avec les départements ou externes avec les conseils centraux CS et CEVU (lien vers le détail de la procédure). Une AG viendra clore le processus le 25/11/2010.

La semaine passée, les directeurs de départements à l’exception d’Isabelle Daniele ont refusé une invitation du bureau de la FST à venir discuter. Avant ce conseil, la réunion des directeurs s’est déroulée normalement, aucun directeur n’a dit à cette occasion à la direction FST qu’ils ne feraient pas remonter leurs demandes à la FST mais à l’université.

2. Plateformes pédagogiques

250 k€ pour les plateformes à la FST, reliquat de la dotation d’installation de la FST. Plan licence, reliquat de 350 k€ à engager avant le 1/11/2010.

Plan licence : 351 k€ ont été classés, prioritairement pour des plateformes typées licence. 251 k€ sur le financement FST. Tous les départements ont fait des demandes à l’exception des maths dont le directeur de département n’a jamais répondu aux sollicitations de la direction de la FST sur ce point. Le cumul demandé dépassait 1 M€. Des projets ont été retenus pour chaque département dans des proportions assez équivalentes à ce qui avait été fait dans le plan licence en juin 2010.

Reste en non financés : une plateforme en Biologie (Génétique), 3 en GEP plus les 3 demandes qui entrent dans le cadre du COM 2011, une demande GEP qui n’est pas passé par le département GEP, une demande informatique sur une salle pour un serveur, une plateforme de biochimie pour le master.

Question : les plateformes restantes doivent-elles être proposées dans le cadre du COM ? 6 départements ont choisis de ne pas transmettre leurs demandes à la FST pour le COM. La commission formation a donc décidé de demander une enveloppe de 400 k€ pour les plateformes pédagogiques dans le cadre du COM mais non fléchés pour l’instant.

Vote indicatif de la commission : 4 abstentions et 14 voix pour.

Vote du conseil : 2 abstentions, 19 vote pour.

3. COM 2011

Le budget et le COM seront présentés au bureau de l’université le 15/10/2010 puis votés au CA le 16/11/2010. Le COM représente environ 2,7 M€, au vu des effectifs étudiants, la FST pourrait prétendre à 800 k€. Elle demande 900 k€.

Le résumé de la soumission FST (en k€) : 440 investissement + 360 en fonctionnement.
International 150
Relation entreprises 55
Vie étudiante 30
Accueil lycéen 10
Travaux 180
Fonctionnement 75
Plateforme pédagogique 400 .

International : préparé avec Alain Mermet responsable de la commission internationale.
Objectif augmenter la mobilité sortante en M1 ou M2. Les départs sont nécessairement corrélés aux entrées ce qui impose de développer aussi des bourses entrantes. Sur cet aspect nous avons du mal à attirer les étudiants de langue anglaise étant donné que nos cours de master sont en Français. Une solution serait d’attirer les étudiants anglais sur des stages de recherche. Cette piste est étudiée mais pose la question du financement de ces étudiants.

Relations entreprises : une cellule relations entreprises commence à se mettre en place à la FST. Elle sert d’appui aux emplois de PAST (activité principale dans le privé qui travaille à la FST). Pour l’instant l’activité est concentrée dans le secteur science de l’ingénieur GEP, Meca, Info.

Vie étudiante : enveloppe non fléchée car la commission n’a pas encore pu se réunir. Des projets sont néanmoins envisagés comme l’aménagement du foyer à Astrée...

Accueil lycéen : préparé avec Emmanuel Bettler et Danielle Oehler, membres du conseil. L’action est centrée sur l’accueil sur le campus. Une demande forte des lycées est de pouvoir venir sur le campus pour rencontrer les enseignants-chercheurs, voir des installations... Dans le cadre du COM des journées portes ouvertes pourraient être organisées. Tarif CEVU 916€ pour une classe pour une journée (pour un TP par exemple), la moitié est prise en charge par l’université le reste est à financer (par le lycée ou autre). L’expérience en biochimie est positive et des possibilités de soutien par le rectorat sont possibles.

Travaux : De nombreux travaux sont déjà lancés pour 2011 voire 2012. Forel est bien engagé, l’appel d’offre doit être lancé pour des travaux au premier semestre 2011. Darwin et la bibliothèque science de la terre sont aussi. Les sommes sont surtout destinées à des petits travaux de ré-organisation, de rafraichissement, etc. Pas de nouveaux gros travaux.

(2M€ pourraient être transférés pour la chimie dans le cadre du CPER pour terminer la réfection de Raulin et Chevreul. L’université doit donner son accord et contractualiser avec le PRES pour rendre les sommes dans le cadre du plan campus. 6M€= Raulin + aile nord du Chevreul, manque aile sud qui pourrait être réalisée avec les 2M€ venant du CPER. Les demandes complémentaires pourraient être demandées par ailleurs auprès de l’université.)

Thierry Fack indique que le préciput ANR pourrait à l’avenir financer les infrastructures recherches.

Fonctionnement : Une enveloppe est prévue pour financer quelques M2R dans des conditions particulières qui restent à définir. Un financement est aussi prévu pour les sorties de terrain en sciences de la terre et biologie.
Demande en informatique d’un ingénieur de développement pour une plateforme Environnement Informatique pour l’Apprentissage Humain (EIAH). Sur ce point, le conseil ne souhaite pas l’inclure dans le COM car le descriptif n’est pas clair et l’implication nette sur le fonctionnement pédagogique de la FST n’est pas évident. A mûrir pour être représenté plus tard.
Aucune autre demande de fonctionnement n’est remontée des départements.

Plateformes pédagogiques : 400 k€ d’une enveloppe pour l’instant non spécifique étant donné que les départements n’ont pas fait remonté leur demandes dans ce cadre vers la FST. Une liste existe cependant sur la base de ce qui n’a pas été retenu lors de la dernière réunion de la commission formation.

Discussion de vote : des élus font état de leur malaise à voter le COM connaissant la position de leur département qui a souhaité faire remonter ses propositions de COM directement vers l’université. Tout le monde s’accorde à considérer qu’il y a un « problème » et qu’il doit être solutionné. Le problème de la lourdeur de fonctionnement, du fait du positionnement de la FST entre départements et CS/CEVU, est reconnu de tous. Cependant, les griefs faits par les départements ne sont pas tous identiques ce qui ne facilite pas sa résolution.
La FST existe, les présents se sont investis pour la faire exister, il ne faut pas baisser les bras et renoncer à la première difficulté, nous devons continuer d’avancer et de faire évoluer cette structure.
Un point d’avancée présenté par Isabelle Daniel est la présentation plus systématique de l’avis du collège des directeurs lors des discussions du conseil. C’était déjà assez largement fait auparavant mais la direction de la FST s’attachera à le faire systématiquement.

Vote sur le COM 2011 : 2 contre, 1 abstention, 17 pour.

4. Postes 2011

Les départements GEP et Informatique ont fait remontés leurs demandes de postes de EC et BIATOSS vers la FST. Le directeur de Biologie a indiqué que les postes seraient envoyés à la DRH le vendredi 15/10 qui les feraient suivre vers la FST et que ce serait donc sans risques.

Pour les BIATOSS, des remontées vers la FST ont été faites par les laboratoires directement mais sans l’étape de hiérarchisation des départements. La FST a besoin d’avoir l’ensemble des postes pour traiter le re-pyramidage qui doit se faire de manière globale sur le budget FST.

Afin de ne pas pénaliser les départements qui ont transmis leurs postes à la FST et de faire respecter la lettre de cadrage de l’université, le conseil décide de donner une nouvelle date limite ferme aux départements pour la remontée des postes avant de se réunir à nouveau et de statuer alors sur ce qui sera remonté à cet instant. En parallèle, mandat est donné à la direction de la FST pour communiquer aussi vers la présidence, le CS et le CEVU pour exiger qu’ils respectent la lettre de cadrage et refusent de considérer les postes qui remonteraient par d’autres voies que la composante.
2 contre, 15 pour.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.