Accueil > Tribune libre > Vie de l’université > Autonomie : J-45, brouillard complet...

Autonomie : J-45, brouillard complet...

lundi 17 novembre 2008

On le sait, LYON 1 fera partie des 20 universités têtes brûlées qui sont en première ligne pour essuyer les plâtre de la LRU.

Le compte à rebours est lancé, nous décollons dans une poignée de jours. Mais tout le monde est confiant, car nous avons aux manettes les meilleurs pilotes, les plus experts dans la question, qui connaissent parfaitement (et surtout mieux que les autres) les paramètres de l’expérience.

Du moins, presque tous, car certains détails sont encore à régler - simples formalités. Pour ceux qui auraient dormi pendant les AG du mois de juin, rappelons que l’autonomie c’est surtout TROIS choses :

- L’inclusion dans un budget global de toutes les contributions de l’état

  • Dans la masse salariale pour les fonctionnaires et les CDD de l’état payés par le rectorat
  • Dans le budget de fonctionnement pour la DGF enseignement, le budget de la recherche et l’ex contrat quadriennal.

- La possibilité pour le CA et le président de moduler les services et de distribuer des primes au mérite aux EC

- La possibilité de recruter des CDI sur des postes de catégorie A, biatos ou EC, en dehors des statuts, missions, grilles de salaires et autres verrous hérités du milieu du siècle dernier !

Et sur quoi le CA manquerait de visibilité ? Simplement sur tout. A cette date, et ce n’est pas prévu pour le CA de novembre, on ne connaît pas, pour 2009 :
- le montant de notre masse salariale, ainsi que le plafond d’emplois, le nombre de contractuels autorisé
- le montant de la dotation
- le mode de versement : quel échelonnement ? Avant la paye de janvier ?
- les nouveaux statuts des EC, qui viennent tout juste d’être dévoilés en version préliminaire.

Les deux premiers points doivent faire l’objet d’un avenant au contrat en cours avec l’état, que le CA doit obligatoirement approuver. Mais il ne pourra maintenant le faire qu’au mois de décembre... le jour même du vote du budget 2009 !

Nous l’avions dit : la réforme est précipitée, mal pensée et pas adaptée. Il ne fallait pas se jeter sans un peu plus de recul. Nous ne gagnerons rien, mais il est trop tard pour reculer : alors que nous étions en position de force il y a quelques mois pour dire non, nous ne sommes pas loin aujourd’hui de devenir les dindons de la farce. Ceux qui discutent encore de la taille du parachute après avoir sauté.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.